Stage hors programme

Tableau d'affichage des vols à l'arrivée dans un aéroportLe stage est souvent considéré comme le sésame pour l’entrée sur le marché du travail ; effectué à l’étranger, il donne du poids à votre CV. Si vous n’avez pas la possibilité de profiter d’une opportunité de mobilité à l’initiative de votre établissement de formation ou d’une région, prenez une initiative personnelle.

Sachez que la notion de stage ne recouvre pas les mêmes réalités d’un pays à un autre. Petit tour d’horizon…

En France, le stage est considéré comme un complément à votre formation : il s’agit d’une période obligatoire  accomplie par des élèves ou des étudiants dans le cadre de leur cursus scolaire ou universitaire. A ce titre, il fait toujours l’objet d’une convention de stage tripartite, c’est-à-dire signée à la fois par le jeune, son établissement de formation et l’entreprise qui l’accueille. L’autre possibilité d’immersion en entreprise passe par la signature d’un contrat de travail, type contrat à durée déterminée (CDD). En Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse, dans les pays scandinaves, en Autriche, Belgique ou Danemark, le principe de stage est également bien rodé. Comme en France, la signature d’une convention de stage ou d’un contrat vous fera bénéficier d’une protection sociale, voire d’une gratification.

Mais le modèle n’est pas transposable partout. Aux Etats-Unis et au Canada le terme  « Stage »  n’existe pas. Les premières expériences professionnelles ne bénéficient pas d’un statut spécifique mais entrent dans le cadre juridique du code du travail.

En Grande-Bretagne, les termes Internship, work placement ou work-experience renvoient à la notion de stage telle qu’elle est comprise en France, mais sa pratique est moins répandue.

Lorsque le stage est à l’initiative de l’étudiant ou du jeune diplômé (en dehors d’une période obligatoire dans le cadre d’un cursus de formation), la législation du pays d’accueil et les dispositions prévues  (convention ou contrat de travail) s’appliquent.

Euroguidance vous donne les informations clé pour chaque pays : protection sociale, rémunération, pistes pour trouver.

Quelques préalables

  • Dans votre lettre de candidature à un stage, mettez en avant les compétences que vous avez à offrir à l’entreprise, les objectifs et la durée souhaitée de votre stage. Pour pouvoir être opérationnel et selon la nature du stage, une bonne maîtrise de la langue du pays est souhaitée.
  • Recherchez votre stage comme on cherche un emploi : consultez les sites d’offres d’emploi, les annuaires d’entreprises, rédigez votre CV, envoyez des candidatures spontanées, répondez à des offres, préparez-vous à des entretiens. Le CV et la lettre doivent être rédigés dans la langue du pays.
  • Activez votre réseau : amis, professeurs, réseaux sociaux (viadeo, Linkedin, et pourquoi pas Facebook)…

 

Ressources en ligne

Rédigez en ligne votre CV au format européen

 

Conseils

  • Informez-vous sur le pays de destination, sa situation économique, sa culture, le mode de vie de ses habitants.
  • Ne baissez pas les bras trop vite. Multipliez les lettres de candidature. On estime qu’une lettre de candidature spontanée sur 150 aboutit.

 

Vous avez trouvé votre stage ?

  • Apportez  votre  convention de stage à faire signer, elle permet d’avoir un statut, même si le stage n’est pas rémunéré. C’est très utile pour souscrire une assurance ou obtenir une attestation de rapatriement.
  • Pensez  peut-être à prendre une assurance complémentaire pour couvrir d’éventuels frais liés à des accidents dans votre entreprise d’accueil.
  • Demandez la carte européenne d’assurance maladie à la Caisse de sécurité sociale. Vous pourrez ainsi bénéficier de la prise en charge des soins pendant votre stage.

 

Sur place 

  • Les premiers jours, pensez à l’hébergement en auberge de jeunesse en attendant de trouver une location ou colocation
  • Votre entreprise ou vos collègues vous donnerons peut-être des conseils et des adresses sur place

 

Bon plan

Pour trouver un lit, n’importe où dans le monde, à des prix très compétitifs la Fédération unie des auberges de jeunesse, Hostelling International et Hostels.