Le CEC

CECPour une meilleure lisibilité des diplômes et certifications dans les pays : Le cadre européen de certification (CEC)

En Europe, d’un pays à l’autre, les systèmes de certification diffèrent, parfois complètement. Comme il n’est pas question d’homogénéiser tous les systèmes, les ministres européens de la formation professionnelle ont décidé de mettre en place un cadre de référence commun afin de faciliter la comparaison des certifications. L’objectif étant encore et toujours d’encourager la mobilité.

Ce cadre adopté par les Etats européens en 2008, établit la correspondance entre les systèmes de certification nationaux et le CEC, se met progressivement  en place dans les pays d’Europe. Depuis 2012, toutes les nouvelles qualifications font référence à un niveau du CEC.

 

A qui s’applique le CEC ?

 

Le CEC s’applique à l’enseignement général, l’enseignement et la formation professionnels, l’enseignement supérieur ainsi qu’à l’éducation et la formation pour adultes.

 

Comment cela fonctionne ?

 

Le CEC porte sur huit niveaux de référence qui partent de la certification obtenue à la fin de l’école obligatoire à celle décernée au plus haut niveau de l’enseignement supérieur.

Chaque niveau de certification décrit les acquis de formation et d’éducation en termes de savoirs (théoriques et/ou pratiques), en termes d’aptitudes (cognitives et pratiques) et en termes de compétences (responsabilité et autonomie). L’intérêt de ce cadre de certifications est notamment de valider la formation et l’éducation non formelle et informelle.

 

 

En pratique

 

Les organismes responsables des systèmes et des cadres de certification nationaux ou sectoriels doivent établir une correspondance entre leurs systèmes respectifs et le CEC.  A partir de là, les individus, les employeurs et les organismes d’éducation et de formation pourront comparer les certifications émises par des pays et des systèmes d’éducation et de formation différents.

Par exemple, avec ce système, votre diplôme devrait mentionner un niveau de référence du CEC. Vous postulez en Autriche, par exemple, le chef de l’entreprise peut, avec cette référence, trouver la correspondance avec les qualifications dans son pays.