Le réseau ENIC NARIC

© DRLe réseau de reconnaissance des diplômes et qualifications/ENIC-NARIC

Le principe d’équivalence des diplômes n’existe pas, il a été mis en place un réseau de centres installés dans les différents pays d’Europe pour la reconnaissance des diplômes et des qualifications. Dans tous les pays existent des professions réglementées et des professions non réglementées.

Les centres Enic Naric informent sur les procédures à suivre pour exercer une profession réglementée, établissent des attestations pour un diplôme, une période d’études, une formation obtenue à l’étranger, renseignent sur la reconnaissance des diplômes nationaux à l’étranger.

 

En France, le centre Enic Naric est le Centre International d’Etudes Pédagogiques (CIEP).

Toute l’information nécessaire pour demander une attestation de comparabilité se trouve décrite sur le site. Il n’est pas nécessaire de faire traduire les documents rédigés en allemand, anglais, arabe, espagnol, français, italien, portugais. Adressez votre dossier par voie postale.

Il délivre des attestations de comparabilité pour un diplôme obtenu à l’étranger, ainsi que des attestations de reconnaissance de période d’études / formation effectuées à l’étranger. Les experts du centre Enic-Naric se basent sur une grille d’analyses qui permet d’évaluer le diplôme soumis par rapport au système national. Aucune attestation n’est délivrée automatiquement. Chaque dossier fait l’objet de recherches spécifiques.

 

Professions réglementées en Europe

Ce sont des professions qui sont réglementées par des lois nationales. La liste de ces professions varie d’un pays à l’autre.

Dans chaque pays le centre Enic Naric vous précisera les professions qui  font l’objet d’une réglementation particulière et vous précisera les mesures à prendre pour faire reconnaître la qualification de départ. Une législation européenne reconnaît automatiquement certaines professions : architecte, médecin, infirmier, sage femme, dentiste, pharmacien, vétérinaire. Pour les autres métiers non réglementés, l’appréciation du diplôme professionnel et de la candidature est laissée à l’employeur.