Malte

Valletta (photo Wikimedia)Le système éducatif de l’archipel de Malte a connu d’importantes évolutions au cours de la dernière décennie. Désormais, le nouveau programme d’enseignement repose sur quinze principes pédagogiques dont la qualité, la stimulation et le développement de l’esprit critique, l’égalité des sexes, le respect de la diversité, etc.

L’enseignement professionnel a lui aussi connu des changements. Les anciennes écoles professionnelles ont été supprimées. À la place, le ministère de l’Éducation a créé une nouvelle école supérieure, le MCAST, qui est chargée de l’essentiel de l’enseignement professionnel des plus de 16 ans et qui conjugue les qualités de compétences, connaissances, souplesse et mobilité.

Par souci de transparence, le ministère a également créé, un Conseil national des qualifications professionnelles et techniques (MPVQAC), chargé d’élaborer des normes et d’agréer des établissements.

Malte a été le premier pays de l’UE à référencer son cadre national de qualifications au cadre européen de certification. En 2016, une enquête nationale sur les compétences a été menée auprès des employeurs afin de cartographier leurs besoins d’actuels et futurs.

Des pénuries de compétences sont constatées en raison du vieillissement de la population, du faible taux de chômage et de la forte croissance économique dûe au tourisme, au commerce et aux secteurs émergents tels que les e-gaming, les services financiers, juridiques et comptables.

Une nouvelle législation renforçant la réglementation de l’apprentissage est en cours de création. L’introduction de matières professionnelles dans l’enseignement secondaire inférieur a été une étape importante dans la prévention du décrochage scolaire, en offrant des voies d’apprentissage alternatives, mais le système actuel est toujours uniforme et manque de « parité d’estime » entre apprentissage traditionnel / académique et professionnel.

Schéma du système éducatif maltais – 2013

 

Schéma du système éducatif maltais (© Onisep / Elise Veteau)

 

Lexique

 

La voie professionnelle à Malte

 

L’enseignement secondaire

La scolarité est obligatoire de 5 à 16 ans. Elle est organisée en trois cycles :

  • L’école primaire à l’issue de laquelle l’élève doit passer l’examen d’admission au Junior Lyceum. En cas d’échec, l’élève est admis dans une area secondary schools. Quant aux plus en difficulté, ils intègrent les schools for very low achievers
  • L’éducation secondaire supérieure (16 ans et plus) se déroule au Junior College ou dans des institutions secondaires supérieures privées. Le junior college, appelé aussi sixth form, prépare en deux ans au matriculation certificate exigé pour entrer à l’Université.
  • L’éducation secondaire supérieure de formation professionnelle se déroule au MCAST (Malta College of Arts, Science and Technology). Elle est destinée aux plus de 16 ans. Le MCAST est composé de neuf instituts : arts et design, services communautaires, secteur maritime, technologie de l’information et de la communication, ingénierie mécanique, commerce agraire, ingénierie électrique et électronique, entreprise et commerce, ingénierie de la construction.

La majorité des programmes se déroule à temps plein dans l’établissement. A chaque niveau correspond un programme : de l’année préparatoire (niveau d’entrée 0) au diplôme supérieur national (niveau 4). Les cours conduisent vers un certificat.

 

L’enseignement supérieur

Le Higher National Diploma se prépare en 2 ans au MCAST. Il permet de préparer des diplômes dans plusieurs domaines notamment du design, de l’informatique ou de la construction.

À côté du MCAST, l’Institut des études de tourisme, Institute of Tourism Studies – ITS, forme les employés, les cadres et les techniciens dans les métiers de l’hôtellerie et du tourisme. Dans cet institut, les personnes ayant obtenu le higher diploma in hospitality management peuvent entrer directement en 3e année de Bachelor de tourisme de l’université de Malte.

 

L’apprentissage

La formation se déroule en alternance dans l’entreprise et dans l’un des instituts du MCAST ou ITS. Elle se décline en deux niveaux :

  • Extended skills training scheme (ESTS), niveau d’ouvrier qualifié.
  • Technician apprenticeship scheme (TAS), niveau de technicien.

Ces formations professionnelles préparent entre autres aux métiers du bâtiment, de la mécanique ou de l’esthétique.

La réforme prévue pour 2019/20 vise à rendre l’apprentissage plus inclusif, pour donner à plus de jeunes des opportunités de développer l’employabilité et les compétences pour le développement personnel et social.

 

Chiffres clés

  • Le Ministère de l’éducation étudie également de nouveaux modèles possibles d’apprentissage en milieu de travail, qui s’adaptent de manière flexible aux besoins de l’éducation et de l’industrie afin d’offrir plus de stages pouvant mener à un emploi permanent. (MCAST – 2015)
  • Le taux d’emploi des récents diplômés de l’enseignement supérieur a augmenté de 3,8 points de pourcentage entre 2013 et 2015 et est maintenant le plus élevé de l’UE, avec 96,9%. (EUROPA – 2016)
  • L’augmentation constante du taux d’emploi entre 2014 et 2016 a permis à Malte de se rapprocher de son objectif Europe 2020. (Eurostat – 2017)

Mis à jour le 19/06/2018