France

Le Grand Palais - Paris (Photo Wikimedia)L’enseignement professionnel en France est devenu un levier majeur pour l’élévation du niveau de formation des jeunes.

Sa rénovation vise à améliorer à la fois l’insertion professionnelle des jeunes et leur poursuite d’études dans des formations supérieures.

Dans l’enseignement secondaire, la voie professionnelle se caractérise par le développement de la relation école/entreprise et des pratiques pédagogiques innovantes.

Les diplômes de la voie professionnelle peuvent tous se préparer par la voie scolaire ou par celle de l’apprentissage.

En France, la formation professionnelle s’applique aux jeunes et aux adultes qui intègrent le monde du travail ou qui sont dĂ©jĂ  actifs. Les objectifs de la formation consistent Ă  promouvoir l’intĂ©gration professionnelle ou la rĂ©intĂ©gration, Ă  encourager le dĂ©veloppement des compĂ©tences, Ă  faciliter l’accès  aux diffĂ©rents niveaux de qualification professionnelle et Ă  contribuer au dĂ©veloppement Ă©conomique et culturel et au progrès social.

En 2015, la France a Ă©tabli un plan pour le renforcement du numĂ©rique sur trois ans, afin de tester de nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage.

La cartographie des Ă©volutions des mĂ©tiers fait partie d’une stratĂ©gie nationale de l’emploi (Transition numĂ©rique, CNEFOP). L’exercice sera rĂ©alisĂ© par l’industrie afin d’identifier les besoins de formation liĂ©s Ă  la rĂ©volution numĂ©rique. Le mĂŞme exercice sera fait pour identifier les emplois Ă©mergents (les nouvelles compĂ©tences) verts dans le cadre du plan national de croissance Ă©cologique (Transition Ă©nergĂ©tique, CNUM).

SchĂ©ma du système Ă©ducatif français – 2017

 

Lexique

 

La voie professionnelle en France

 

L’enseignement secondaire

En France,  après une scolaritĂ© au collège (de 11 Ă  15 ans), les Ă©lèves optent pour une poursuite d’Ă©tudes soit en voie gĂ©nĂ©rale et technologique, soit en voie professionnelle.

La voie professionnelle les prĂ©pare Ă  l’obtention d’un diplĂ´me :
– le CAP : Certificat d’Aptitude Professionnelle en 2 ans
– Le BP : brevet professionnel en 2 ans
– le BAC professionnel en 3 ans

Elle permet d’apprendre un mĂ©tier en passant progressivement de l’Ă©cole au monde du travail grâce notamment Ă  une alternance de pĂ©riodes passĂ©es en entreprise et d’autres en Ă©tablissement scolaire.

Ces diplĂ´mes peuvent soit se prĂ©parer par la voie scolaire dans un lycĂ©e professionnel, soit par l’apprentissage dans un Centre de Formation pour Apprentis (CFA).

Le « lycĂ©e des mĂ©tiers », un label d’excellence, est attribuĂ© Ă  plus de 800 lycĂ©es professionnels

 

L’enseignement supĂ©rieur

Après le baccalauréat, les étudiants peuvent  poursuivre des études et obtenir des diplômes professionnels en deux ans qui ouvrent de bonnes perspectives professionnelles :

  • les Brevets de Technicien SupĂ©rieur (BTS) et Brevets de Techniciens SupĂ©rieurs Agricole (BTSA)
  • les DiplĂ´mes Universitaires de Technologie (DUT)

L’un comme l’autre permettent une insertion directe sur le marchĂ© du travail ou peuvent ĂŞtre complĂ©tĂ©s par une annĂ©e d’Ă©tude supplĂ©mentaire :

  • une Licence Professionnelle
  • une Formation ComplĂ©mentaire

Il existe Ă©galement un grand nombre d’Ă©coles et d’instituts spĂ©cialisĂ©s qui proposent des formations professionnelles reconnues sur le marchĂ© du travail, gĂ©nĂ©ralement accessibles sur concours ou dossier après le Bac :

  • les Ă©coles du secteur social qui forment les assistants des services sociaux, les Ă©ducateurs spĂ©cialisĂ©s, les Ă©ducateurs de jeunes enfants..
  • les Ă©coles paramĂ©dicales qui prĂ©parent Ă  une quinzaine de mĂ©tiers dont celui d’infirmier, de kinĂ©sithĂ©rapeute, orthophoniste….
  • des Ă©coles de comptabilitĂ© et gestion, d’architecture, d’art …..

Après la sortie du système éducatif en formation initiale, il est possible de continuer à se former dans le cadre de la formation des adultes et de la validation tout au long de la vie.

 

L’apprentissage

En France, l’apprentissage est possible pour l’ensemble des diplĂ´mes professionnels du CAP jusqu’au Master, en passant par les formations d’ingĂ©nieur et celles des Ă©coles de commerce.

 

Chiffres clés

  • En 2014, 24,1% des bacheliers venaient d’un bac pro. (INSEE – 2014)
  • Plus de 450 mĂ©tiers sont accessibles par la voie de l’apprentissage. (ONISEP – 2017)
  • Le pourcentage de jeunes ayant quittĂ© prĂ©maturĂ©ment l’Ă©cole et la formation en France (8,8%) est infĂ©rieur Ă  la moyenne de l’UE (10,7%). (CEDEFOP – 2017)
  • 670 300 Ă©tudiants frĂ©quentent les 1 600 lycĂ©es professionnels parmi eux, 320 000 sont apprentis dans le cadre du ministère de l’Ă©ducation, dans 1 000 en centres de formation d’apprentis. (EducationGouv – 2016)

Mis Ă  jour le 19/06/2018