Espagne

Plaza Real - Barcelone (© Onisep / EV)Jusqu’ à présent, la situation de l’Espagne demeure contrastée :

  • Près d’un tiers de jeunes quitte le système scolaire sans diplôme ni qualification. Le taux d’abandon au niveau du deuxième cycle de l’enseignement secondaire est l’un des plus élevés parmi les pays d’Europe.
  • Les jeunes, faute d’alternatives valorisées, sont de plus en plus attirés par des études générales longues comme en témoigne l’augmentation des diplômes universitaires.

Afin d’améliorer les perspectives d’emploi des jeunes et des travailleurs non qualifiés, l’Espagne souhaite améliorer la qualité et l’attrait de la formation professionnelle en créant de nouvelles certifications, et en validant l’expérience acquise au travail. Elle propose davantage de programmes de formation, augmente les aides financières et privilégie l’information et l’orientation.

L’Espagne souhaite également moderniser l’enseignement et la formation professionnelle, les rendre plus flexibles pour soutenir l’apprentissage au quotidien et  l’employabilité qui sont le cœur des réformes de l’éducation et de l’emploi. De plus, la formation professionnelle joue un rôle important dans l’amélioration des compétences de la main d’œuvre et pour aider les jeunes à acquérir des qualifications répondant aux attentes du marché de l’emploi.

 

Schéma du système éducatif espagnol – 2017

 

 

Lexique

 

La voie professionnelle en Espagne

 

L’enseignement secondaire

L’accès au grado medio (une formation de niveau intermédiaire) requiert le Graduado en Educación Secundaria Obligatoria (Diplôme de l’enseignement secondaire obligatoire) obtenu automatiquement à l’issue de la scolarité obligatoire. Cette formation dure 18 mois à deux ans et comporte un stage pratique de 300 heures en entreprise (Centro de Trabajo). La formation mène au titre de Técnico, (technicien) et permet de poursuivre sa formation jusqu’au baccalauréat spécialisé. Le diplôme de technicien ne permet pas l’accès à l’enseignement supérieur universitaire mais permet l’accès au Bachiller (enseignement secondaire général) ou à la formation de technicien supérieur.

Les formations professionnelles sont modulaires, elles comprennent un module de formation en milieu professionnel (módulo de formación en centros de trabajo), mais ce module ne peut être effectué qu’une fois obtenus tous les autres modules de formation suivis en établissement scolaire. Il constitue la période finale d’un cursus. Les cycles de formation de niveau supérieur comprennent en outre un module consacré à un projet (módulo profesional de proyecto) (module professionnel de projet).

Un certificat de professionnalité (certificado de profesionalidad) correspondant à une qualification professionnelle de niveau 1 du répertoire national des qualifications professionnelles est proposé aux jeunes âgés de plus de 16 ans et de moins de 21 ans, sans aucun diplôme. Il relève de l’administration de l’emploi, et permet une insertion professionnelle ou un retour en formation initiale

Depuis la rentrée 2014, la section « FP Básica » propose aux jeunes de débuter une formation professionnelle dès leurs 15 ans, pour une durée de deux ans.

 

L’enseignement supérieur

Le grado superior (Formation de niveau supérieur) est ouvert aux titulaires du Bachiller (Baccalaureat) ou du grado medio. Cette formation post-bac prépare les étudiants à des qualifications professionnelles spécialisées d’une durée d’un à deux ans et comportant un quart du temps consacré à la formation professionnelle. Elle donne la qualification de Técnico superior (Technicien supérieur).

Les titulaires du diplôme de technicien supérieur peuvent accéder sans aucune épreuve supplémentaire aux enseignements universitaires du Grado (première qualification universitaire).

 

L’apprentissage

La formation par alternance est peu répandue : elle est ouverte en priorité à des jeunes de 16 à 21 ans ayant quitté l’école obligatoire sans diplôme et sans qualification. Elle se fait dans le cadre d’un Contrato para la formacion (Contrat pour la formation) d’une durée de 6 mois à deux ans.

Cependant l’autorité de l’éducation a été réformée en 2013 et depuis 2014, elle délivre aux diplômés de la voie professionnelle des compétences de base, intermédiaires et supérieures. Les programmes durent deux ans (2000 heures) avec un apprentissage en entreprise (au minimum 20 %) et le reste du temps dans un centre de formation professionnelle (au maximum à 80 %).

Les programmes de formation en alternance sont construits à partir d’un accord entre l’entreprise, l’école et l’apprenti. Les apprentis ont un statut d’étudiant (pas d’âge limite) et peuvent bénéficier d’une bourse, en fonction des communautés autonomes. Ainsi l’introduction récente de la formation professionnelle de base et l’accès aux diplômes intermédiaires ont permis aux jeunes et aux adultes avec ou sans compétences de progresser. Le principe dual a été introduit au niveau national pour augmenter l’attractivité et pour aider les jeunes au moment de la transition vers le marché du travail. Le système dual, permet aux jeunes de 16 à 25 ans et jusqu’à 30 ans (en attendant la baisse du chômage), de signer des contrats en apprentissage (d’une durée de trois ans) et d’obtenir un salaire minimum.

Les réformes ont également permis l’acquisition de compétences professionnelles grâce aux voies de formation duale (avec ou sans contrat de travail). Dans ce cas, la formation dure trois ans.

 

Chiffres clés

  • Grâce aux politiques actives mises en place, le nombre de formations et de contrats d’apprentissages proposés par le service de l’emploi, ont augmenté jusqu’à atteindre 25% de plus pour l’année 2014. (CEDEFOP – 2016)
  • Environ 45% des étudiants en formations professionnelles, ont choisi des domaines professionnels suivants : la santé, l’administration, la gestion/management et l’électricité/électronique. (CEDEFOP – 2016)
  • La crise a touché tout particulièrement les jeunes de 18 à 25 ans en Espagne où le taux de chômage de cette tranche d’âge atteint 46.3% à la fin de l’année 2015. (ycharts – 2016)
  • Pour mieux adapter les compétences des étudiants aux besoins du marché du travail ainsi que pour accroitre l’attrait, la transparence et pour valoriser les programmes, l’Espagne réforme son système de formation professionnelle. Pour mener à bien ce projet l’Espagne renouvelle ces catalogues de diplômes professionnels pour les niveaux intermédiaires et supérieurs afin d’introduire plus de flexibilité dans les formations. (Europa – 2016)
  • Le nombre d’entreprises dispensant une formation en alternance a été multiplié par dix, passant de 513 en 2012 à 5665 en 2015 (OECD Economic Survey: SPAIN -2017)

 Mis à jour le 13/11/2017