Danemark

Copenhagen, photo wikimediasLe niveau d’éducation de la population danoise est l’un des plus élevés de l’Union européenne. L’objectif du gouvernement est d’amener 95 % des jeunes à terminer avec succès un cursus du secondaire supérieur et 50 % un cursus de l’enseignement supérieur.

L’autre objectif est de favoriser la formation tout au long de la vie, afin de relever le défi que posent la mondialisation et la perspective de changer de monnaie et de passer à l’euro. Dans cette optique, l’enseignement et la formation professionnels jouent un rôle clé. C’est par un système de formation flexible et adapté que les jeunes pourront obtenir les compétences appropriées pour cette transition du marché du travail.

 

Schéma du système éducatif danois – 2014

 

Schéma du système éducatif danois (© Onisep / Elise Veteau)

 

Lexique

 

La voie professionnelle au Danemark

 

L’enseignement secondaire

A 16 ans, fin de la scolarité obligatoire, le jeune danois peut choisir un cursus d’enseignement général ou un cursus préparant à une qualification professionnelle et donnant directement accès au marché de l’emploi.

Ces cursus se répartissent en quatre catégories :

  • les formations techniques et commerciales,
  • les formations professionnelles du secteur social et de la santé,
  • les formations agricoles (Landbrugsuddannelse),
  • les formations aux professions maritimes (Søfartsuddannelse).

Tous ces cursus visent à développer les compétences nécessaires à l’exercice d’une profession, mais aussi les compétences sociales et personnelles nécessaires pour entrer sur le marché de l’emploi. Ils sont organisés à plein temps ou en alternance.

Pour être admis dans l’enseignement supérieur, le candidat doit avoir obtenu un studentereksamen (certificat de fin d’études secondaires). Ceux qui possèdent une qualification professionnelle peuvent s’inscrire à un cursus KVU correspondant à leur discipline et, le cas échéant, compléter leur formation antérieure en suivant des cours non inclus dans le cursus, afin de pouvoir s’inscrire en MVU ou LVU (voir ci-dessous).

 

L’enseignement supérieur

Les cursus proposés dans l’enseignement supérieur visent à transmettre des compétences professionnelles et la plupart d’entre eux préparent directement à certains types de métiers existant sur le marché.

En règle générale, ils sont répartis en niveaux, en fonction de leur durée et des conditions d’admission:

  • Le Korte videregående uddannelser (KVU – enseignement supérieur court) est un cursus professionnel théorique d’une durée de deux ans qui se déroule en écoles professionnelles pour les métiers artisanaux comme charpentier ou cuisinier ;
  • Le Mellemlange videregående uddannelser (MVU – enseignement supérieur de durée moyenne) : cursus en trois ou quatre ans qui préparent aux professions d’enseignant, éducateur, agent de police, sage-femme ou bibliothécaire, et des cursus de licence, en trois ans, dispensés par les universités ;
  • Le Lange videregående uddannelser (LVU – enseignement supérieur long) : cursus en cinq ou six ans. Ils forment, par exemple, aux métiers d’économiste, médecin, avocat. Ces cursus comprennent un cycle de trois ans débouchant sur une licence, suivi d’un cycle de deux ans, le kandidat (comparable à un master) à la suite duquel l’étudiant peut s’inscrire en doctorat.

 

L’apprentissage

Les cursus professionnels secondaires peuvent être préparés en apprentissage . Ils  comprennent alors des périodes d’enseignement (un tiers du temps) en établissement scolaire et de formation en entreprise (deux tiers du temps), cette dernière étant régie par un contrat entre l’apprenti et l’entreprise d’accueil. La durée des formations varient de un an et demi à cinq ans et demi dans le secondaire selon la spécialisation choisie et la structure d’accueil.

 

Chiffres clés

  • Depuis 2000, le nombre de femmes engagées dans une formation supérieure longue est plus élevé que celui des hommes. Les femmes sont aussi plus nombreuses dans des études universitaires de cycle moyen tandis que les hommes sont majoritaires dans la formation professionnelle. (Statistics Denmark)
  • En 1981, 15 % des 25-64 ans avaient un niveau supérieur d’éducation. Ce chiffre est passé à 37 % en 2014. (Statistics Denmark)
  • Dans le secondaire supérieur en 2016, 112 900 élèves étaient dans des structures de formation professionnelle, tandis qu’ils étaient 265 200 dans les établissements d’éducation générale. (Statistics Denmark)
  • Entre 2006 et 2016, le taux d’étudiants choisissant la voie professionnelle a diminué de 9%, tandis que la proportion de ceux ayant choisi de poursuivre leurs études dans le supérieur a augmenté de 36%. (Statistics Denmark)
  • Le taux de chômage des jeunes de 18 à 25 ans et en régulière baisse. Il passe de 14.1% en 2014 à 11.1% en juin 2017. (ycharts)

Mis à jour le 13/07/2015