Bulgarie

Monastère de Rila (photo Wikimedia)En Bulgarie, la formation professionnelle attire moins de jeunes que par le passé. Entre 2006-2007 et 2010-2011, le nombre d’élèves ayant choisi ce cursus a diminué de 17%.

 

Le cadre européen des certifications et le développement de la politique d’éducation et de formation professionnelle est en étroite relation avec les politiques pour l’emploi sont quelques-uns des chantiers entrepris par la Bulgarie ces dernières années.

L’enseignement et la formation professionnels bulgares sont en pleine évolution : la loi les concernant a été modifiée 22 fois au cours des treize dernières années, quelquefois au détriment de sa cohérence. La spécificité de ce système de formation, comparativement à ceux des autres pays européens, est d’être le même pour l’ensemble des publics, adultes et étudiants, tant du point de vue des programmes que des normes régulant les qualifications professionnelles.

 

Schéma du système éducatif en Bulgarie – 2014

 

Schéma du système éducatif bulgare (© Onisep / Elise Veteau)

 

Lexique

 

La voie professionnelle en Bulgarie

 

La scolarité est obligatoire pour les enfants de 6 ou 7 ans jusqu’à 16 ans. L’éducation de base (primaire et secondaire inférieur) prend fin à l’âge de 14 ou 15 ans (8e classe) avec un certificat terminal qui permet d’intégrer le secondaire supérieur.

 

L’enseignement secondaire

L’éducation secondaire supérieure dure 4 ou 5 ans. Elle est dispensée dans des écoles polyvalentes ou professionnelles.

Les écoles professionnelles s’organisent en deux étapes :

  • la première : de la classe de 8e jusqu’à la classe de 10e (de 14 à 16 ans). Les élèves de ces classes peuvent étudier la profession de leur choix. Ils obtiennent un certificat de première étape d’études secondaires et une qualification professionnelle de premier niveau (équivalente au niveau 2 du Cadre européen des certifications). Outre les matières générales et professionnelles, le programme des classes de ce cycle réserve une place importante à l’apprentissage d’une langue étrangère (15 heures par semaine).
  • La seconde :  de la classe de 11e jusqu’à la classe de 12e (de 17 à 18 ans).

A 17 ans, au début de la deuxième étape des études secondaires, les élèves ont à nouveau le droit de choisir le type d’enseignement qu’ils veulent suivre. Ceux qui entrent dans un lycée professionnel pourront obtenir le deuxième ou troisième niveau de qualification professionnelle au bout de deux ans. Environ 20 à 22 heures de cours hebdomadaires sont consacrées à la formation professionnelle, et 10 à 12 heures à la préparation au baccalauréat.

En fin de ce cycle, est délivré le “Diploma za sredno obrazovanie”  (Diplôme de fin d’études secondaires) ainsi que le Svideltelstvo za professionalna kvalifikatshia (diplôme de certification professionnelle).

 

L’enseignement supérieur

Il est dispensé dans les universités ou dans les écoles supérieures spécialisées. Dans ces dernières, le « spezialist po », diplôme de l’enseignement supérieur à vocation professionnelle sanctionne un cursus de trois années.

 

L’apprentissage

Pour les plus de 16 ans, l’apprentissage règlementé par le Code du Travail bulgare, est organisé par les employeurs dans leurs centres de formation ou en partenariat avec un établissement d’enseignement secondaire. La formation alternée est réservée aux métiers de l’artisanat.

 

Chiffres clés

  • Pour l’année 2012-2013, la Bulgarie comptait environ 141 000 étudiants dans les filières professionnelles. Parmi eux, 96 000 étaient dans des lycées professionnels. (NSI – 2015)
  • En 2014-2015, l’enseignement professionnel était dispensé dans 481 établissements. (NSI – 2015)

Mis à jour le 18/06/2018