Autriche

Salzburg - Autriche (photo Wikimedia)« En Autriche, résume le ministère fédéral de l’Éducation, aucune filière ne conduit à une impasse »

La formation professionnelle jouit d’une grande popularité auprès des jeunes : près de 80 % des élèves s’orientent dans cette voie, à l’issue de leur scolarité obligatoire. Sa spécificité est de combiner l’enseignement général, la formation professionnelle et la formation pratique pour les 14 – 19 ans. Les parcours de formation y sont diversifiés et perméables entre eux, des passerelles sont toujours possibles vers des diplômes de niveau supérieur voire universitaires.

De nouvelles perspectives pour les compétences en Autriche : un nouveau cadre légal de qualification a été adopté en 2016. Le système éducatif est plutôt segmenté, la représentation des compétences est liée aux établissements de formation. Le cadre national de compétences devrait permettre d’envisager les qualifications au-delà de leur position institutionnelle. Le principe de « Parity of esteem » doit modifier l’image des compétences puisqu’elles seront « équivalentes » mais pas nécessairement « égales ».

Schéma du système éducatif autrichien – 2013

 

Schéma du système éducatif autrichien (© Onisep / Elise Veteau)

 

Lexique

 

La voie professionnelle en Autriche

 

L’enseignement secondaire

1er cycle
L’une des caractéristiques clés du système autrichien est de proposer, dès le début du premier cycle de l’enseignement secondaire, à des élèves âgés de 10 ans, le choix entre deux sections différentes :

  •  La Hauptschule (HS), école secondaire de premier cycle qui prépare à la découverte de la vie professionnelle. La HS attire à elle seule 70 % des élèves.
  •  LAllgemein bildende höhere Schule (AHS), l’école secondaire d’enseignement général.
  • La Neue Mittelschule, un nouveau concept d’école qui cumule les enseignements de l’AHS et de la Hauptschule.

 

2e cycle
Au terme de la scolarité obligatoire (à l’âge de 14 ans), qui correspond à la première année du second cycle, la différenciation du système scolaire se renforce. Quatre voies sont ouvertes aux élèves dont trois permettent une formation professionnelle. C’est dire l’importance qui lui est accordée en Autriche :

  • L’enseignement général secondaire (lycée) sanctionné par le baccalauréat (Reifeprüfung, appelé aussi Matura), qui donne accès à des études postsecondaires ou à l’université,
  • L’enseignement professionnel secondaire long, (berufsbildend höheren Schulen ou BHS) d’une durée de cinq ans, il permet également l’accès à l’université (par exemple, les instituts techniques et commerciaux), Cette filière délivre deux diplômes Reife und Diplomprüfung (baccalauréat général et diplôme professionnel).
  • L’enseignement professionnel moyen (Berufsbildenden mittleren Schulen ou BMS) : suivi à plein-temps pendant trois ou quatre ans (par exemple, les écoles techniques et commerciales spécialisées), il ne donne pas accès à l’enseignement supérieur, mais permet d’exercer une activité professionnelle immédiatement après la réussite de l’examen final.
  • L’enseignement professionnel en alternance (Polytechnische Schule et Berufsschule) : cursus composé d’une année en école polytechnique, suivi de trois années en apprentissage où 80% du temps de formation est passé en entreprise.

 

L’enseignement supérieur

Les Fachhochschulen (FHS) proposent une formation de niveau universitaire assortie d’un stage professionnel obligatoire pour des activités comme la gestion ou le tourisme. Les FHS sont accessibles aux titulaires du baccalauréat Reifeprüfung ainsi qu’aux personnes ayant des qualifications professionnelles dans le même domaine que les études envisagées. Les FHS délivrent des diplômes de bachelor et de master.

 

L’apprentissage

Très répandue, la formation en alternance dans une entreprise (80 % du temps) et une école professionnelle Berufsschule (20 % du temps) dans le cadre du système dual de formation professionnelle dure environ trois ans. Elle se décline en 260 professions. L’examen de fin d’apprentissage ouvre la voie à l’examen de maîtrise (Lehrabschlussprüfung) dans la même branche ou au Berufsreifeprüfung, condition préalable à des études supérieures.

Le dispositif Jugend am Werk permet à tout jeune n’ayant pas trouvé de place d’apprentissage en entreprise de travailler dans un centre d’apprentissage dédié.

 

Chiffres clés

  • En raison notamment de l’attrait exercé par la formation professionnelle, L’Autriche est l’un des pays européens où le taux de chômage des 15-24 ans est le plus faible (10,4 % en Septembre 2015 contre 21,5 % en moyenne européenne). (TradingEconomics – 2015)
  • L’Autriche détient un pourcentage élevé d’entreprises innovantes, avec une offre importante de formation en apprentissage (55,8% contre 44,8% dans l’UE) (CEDEFOP – 2017)
  • Le taux d’emploi des diplômés de l’enseignement et la formation professionnels (20-34 ans) aux niveaux 3-4 (post secondaire obligatoire) de la classification internationale de l’OCDE est de 87,0% pour une moyenne de 78,1% pour l’UE. (CEDEFOP – 2017)

 Dernière modification : 19/06/2018