Bordeaux

Rocher de la Vierge - Biarritz © EV/OnisepRégion frontalière par la montagne et l’océan, la Nouvelle-Aquitaine est une terre riche en échanges et en  coopérations ; personne ne s’étonnera donc de l’existence de nombreuses opportunités pour aller étoffer son CV du côté des universités espagnoles. Mais, on aurait tort de penser que la mobilité des Aquitains se borne à la traversée des Pyrénées : l’Allemagne, le Québec et de nombreuses autres destinations européennes et internationales vous sont accessibles, quel que soit votre profil. Découvrez-les sans attendre…   

Mis à jour le 01.02.2017

 

Je suis étudiant à l’Académie de Bordeaux

Partir avec un programme

Vos possibilités de départ en stage ou en étude dépendent essentiellement de la destination souhaitée et des accords conclus par votre établissement.

  • Le programme Erasmus+, le plus connu,  permet de partir, étudier ou faire un stage en Europe mais aussi en Islande, Norvège, Turquie, ou encore au Lichtenstein. De nombreux autres partenariats existent avec le Canada (Crepuq), le Japon ou encore les Etats-Unis, selon l’établissement où vous étudiez.
  • L’Université franco allemande propose de nombreuses opportunités de formations intégrées qui permettent de décrocher un double, voire un triple diplôme quel que soit le domaine d’étude qui est le vôtre.

 

A qui m’adresser ?

Le Service des Relations Internationales de votre université, (école d’ingénieur ou de commerce) vous informe des partenariats développés avec les établissements à l’étranger, sur les opportunités de mobilité et vous aiguille vers la personne ressource au sein de la composante dans laquelle vous étudiez. Cette dernière va vous aider à définir le contenu pédagogique de votre projet et soutenir votre demande d’attribution de bourse. Si vous êtes au lycée en section de BTS ou de BTSA, le chef d’établissement sera votre personne référente.

Les contacts dans les différentes universités

 

Et comment m’assurer un financement optimum ?

Outre la bourse octroyée dans le cadre de chaque programme (ex : bourse Erasmus+), d’autres aides financières sont possibles. A l’Université, le Service des Relations Internationales, vous permet de faire la synthèse de ce à quoi vous aurez droit en fonction de votre projet et de votre destination…

 

Profiter des opportunités transfrontalières

L’Académie de Bordeaux de par sa situation géographique, entretient des liens privilégiés avec ses voisins espagnols. De l’autre côté des Pyrénées, trois universités transfrontalières, vous accueillent et internationalisent ainsi votre cursus :

 

L’Erasmus transfrontalier : un dispositif pour faciliter votre mobilité

Le dispositif « ERASMUS transfrontalier » est un dispositif spécifique mis en place à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) et qui permet aux étudiants (à partir de la deuxième année de cycle 1 au cycle 2) de partir en mobilité d’études ERASMUS dans une université transfrontalière en bénéficiant d’un accompagnement spécifique.

 

Faire un stage au Canada

L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) peut vous accompagner pour la réalisation d’un stage dans le cadre de vos études. Son programme s’adresse à tous les étudiants ou élèves de la formation technique et professionnelle. Ce stage (1 à 6 mois)  peut s’effectuer dans tous domaines, dans n’importe quelle entreprise ou institution québécoise de votre choix.

 

Faire un stage en Allemagne

Elèves en formation technologique (BTS), l’OFAJ peut vous attribuer une bourse pour effectuer un stage pratique de 4 semaines à 3 mois en Allemagne afin d’élargir vos connaissances professionnelles, interculturelles et linguistiques.
Le secrétariat franco-allemand (SFA) propose une aide financière pour permettre des échanges de jeunes en formation professionnelle initiale ou continue entre la France et l’Allemagne. Pour des échanges d’une durée comprise entre 3 et 4 semaines, le SFA finance l’hébergement, les frais de voyage, le programme d’activités culturelles et la préparation pédagogique de l’échange.

Profiter des aides régionales à la mobilité

 

Je suis apprenti ou lycéen en voie professionnelle

Partir avec un programme

Les possibilités de mobilité vont dépendre des initiatives développées par l’établissement. Parti prenante du programme Erasmus+ : formation professionnelle, votre lycée ou votre CFA va vous permettre de passer de 2 semaines à 12 mois à l’étranger en stage ou dans un établissement partenaire de celui dans lequel vous êtes scolarisé.

 

Faire un stage au Canada

L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) peut vous accompagner pour la réalisation d’un stage dans le cadre de vos études. Son programme s’adresse à tous les étudiants ou élèves de la formation technique et professionnelle. Ce stage (1 à 6 mois)  peut s’effectuer dans tous domaines, dans n’importe quelle entreprise ou institution québécoise de votre choix.

 

Faire un stage en Allemagne

Elèves en formation professionnelle (CAP, Bac PRO), l’OFAJ peut vous attribuer une bourse pour effectuer un stage pratique de 4 semaines à 3 mois en Allemagne afin d’élargir vos connaissances professionnelles, interculturelles et linguistiques.
Le secrétariat franco-allemand (SFA) propose une aide financière pour permettre des échanges de jeunes en formation professionnelle initiale ou continue entre la France et l’Allemagne. Pour des échanges d’une durée comprise entre 3 et 4 semaines, le SFA finance l’hébergement, les frais de voyage, le programme d’activités culturelles et la préparation pédagogique de l’échange.

Profiter des aides régionales à la mobilité

 

Je suis enseignant et je souhaite aussi profiter d’une expérience de mobilité

Les programmes de mobilité ne sont pas réservés à vos élèves. Souvent, des enseignants se lancent dans ce type de projet avec leur classe, après avoir personnellement fait l’expérience d’une immersion à l’étranger. La DAREIC de l’Académie de Bordeaux vous propose d’effectuer des séjours à l’étranger pour un échange de pratiques avec des enseignants d’autres pays, améliorer votre niveau en langue, découvrir d’autres modèles pédagogiques…

 

J’ai quitté le système scolaire

Consortium Aquitapro

Le Consortium Aquitapro a pour objectif d’offrir l’opportunité aux jeunes diplômés d’un Bac Pro, d’une Mention complémentaire ou d’un BTS de vivre une expérience professionnalisante à l’étranger. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une Formation complémentaire à l’international (FCIL) d’une durée d’un an dont 6 mois de stage professionnel à l’étranger. Le consortium Aquitapro est un vaste réseau entre les lycées membres, la région et l’académie de Bordeaux. Il s’articule autour du lycée coordinateur, le lycée Gustave Eiffel.

 

J’enrichis mon CV d’une expérience de mobilité : aides de la Région

Si vous avez quitté le système scolaire, que vous soyez demandeur d’emploi, salarié, jeune suivi par la Mission locale ou encore stagiaire de la formation continue, des aides à la mobilité existent pour vous.  Une expérience de ce type vous permettra d’étoffer votre CV pour augmenter vos chances de trouver un emploi  ou d’en changer. Adressez-vous à l’organisme qui vous encadre.

 

Je fais un break

 Le volontariat

  • A tout moment de votre vie, entre 18 et 25 ans, il vous est possible d’effectuer  votre Service Civique. Celui-ci peut avoir lieu en France mais il existe aussi de nombreuses missions à l’étranger dans des domaines comme l’éducation ou l’humanitaire. Le volontaire s’engage bénévolement auprès d’une structure pour une durée de 10 à 12 mois. Une vraie opportunité qui permet de faire une pause avant de reprendre ses études ou de changer de cap…

 

 

  • Le VEFA, Volontariat Ecologique Franco-Allemand, vous donne l’occasion de vivre pendant 12 mois une expérience pratique dans le monde de l’écologie et de l’environnement. Vous ne parlez pas bien allemand ? Aucune importance ! Aucun pré-requis n’est attendu tant en langue que dans le domaine de l’environnement ou de l’écologie.

 

  • Pensez également au Service Volontaire Européen (SVE), qui vous ouvrent de nombreuses possibilités. Il a pour objectif de favoriser la participation des jeunes à diverses formes d’activités de volontariat, tant au sein qu’à l’extérieur de l’Union européenne, dans les domaines suivants : l’art et la culture, le social, l’environnement et protection du patrimoine, les médias et l’information des jeunes contre les exclusions, le racisme et la xénophobie, la santé, l’économie solidaire, le sport, la diversité culturelle, l’avenir de l’Europe… Le site de la DRDJSCS Nouvelle-Aquitaine / Le site du CIJA Aquitaine

Une bourse pour booster un projet

  • Si vous avez entre 16 et 20 ans, une bourse Zellidja peut également vous être octroyée pour un projet de voyage d’une durée minimale d’un mois. L’association Zellidja a son siège à Paris mais en Nouvelle-Aquitaine, comme dans chaque région, un correspondant peut vous rencontrer et vous aider à finaliser votre projet. La bourse Zellidja est de 900 euros maximum pour un premier voyage et de 1100 euros maximum pour un deuxième voyage.

 

D’autres organismes qui  informent et soutiennent des projets de mobilité

Pour les jeunes

  • CIO Relais-Europe
    Allée René Laroumagne
    33405 TALENCE cedex
    Tél. 05 56 80 40 57 – talencecio@ac-bordeaux.fr
    Permanence Euroguidance assurée par Mme Bile et Mme Lebourg

 

Pour les enseignants, les institutions et établissements scolaires

 

Des ressources en ligne

 

Evenements

Le centre Europe Direct organise régulièrement (3e jeudi du mois) des réunions collectives d’information sur la mobilité en Europe et à l’international. Toutes les possibilités de mobilité sont présentées : volontariat (SVEn VSI, VIE, VIA, service civique à l’international…), trouver un emploi, partir en stage, partir au pair, améliorer son niveau en langue étrangère, faire ses études ou découvrir de nouveaux horizons…