Partir avec Erasmus : à l’école de la différence ?

12 septembre 2018

freepik

Il existe différentes manières de vivre l’expérience Erasmus. Les étudiants qui ont fait un séjour à l’étranger se présentent souvent comme plus « ouverts » que leurs confrères « sédentaires »; mais, chacun d’entre eux s’y investit avec des acquis différents, s’adapte différemment et en tire un bénéfice variable. L’échelle des comportements va ainsi du repli sur sa culture d’origine, avec un réinvestissement faible ou nul, jusqu’à l’assimilation de la culture du milieu d’accueil et la volonté d’y résider définitivement. Un article de « the conversation », décrit les 4 stratégies-types mises en œuvre par les étudiants en mobilité pour s’adapter à leur nouvel environnement. L’article questionne aussi le terme « génération Erasmus » qui donne l’impression d’un groupe homogène :  « suivant le segment du système éducatif et l’établissement dans lesquels les apprenants sont inscrits, le programme Erasmus n’est pas au cœur des mêmes enjeux ni des mêmes attentes ». Il propose en outre qu’un véritable travail de réflexion soit mené sur la formation qui devrait accompagner la mobilité. Lire