« Pour trouver sa voie, il faut fermer ses oreilles à la pression familiale »

6 décembre 2017
« Pour trouver sa voie, il faut fermer ses oreilles à la pression familiale » conseille Cécile Martinelli, lauréate de l’Institut de l’engagement lors d’une des conférences O21/s’orienter au 21e siècle. Elle travaille aujourd’hui dans une association d’aide à la mobilité internationale des jeunes. Dans une courte vidéo, elle revient sur son parcours qui, avec du recul, prend tout son sens :  » tout ce que j’ai fait avant me sert aujourd’hui. Il y a un fil rouge. N’hésitez pas, soyez curieux, tentez ! « .  Écoutez son témoignage