La mobilité internationale en CFA, un critère de qualité

23 mars 2017

Développer les opportunités de mobilité internationale au bénéfice des apprenants en filières d’apprentissage, tel est le mot d’ordre largement partagé et rappelé lors des festivités des 30 ans du programme Erasmus. C’est pourquoi, parmi les vingt critères proposés dans le « guide d’auto-diagnostic » de la qualité dans les CFA élaboré par le CNEFOP, on retrouve la mobilité internationale déclinées en 6 indicateurs.
Par ailleurs, la loi « Égalité et citoyenneté » adoptée en janvier dernier, comporte plusieurs dispositions relatives à la mobilité des apprentis, et des adaptations du code du travail afin de supprimer certains freins :

  • l’ouverture à des possibilités de mobilité des apprentis au-delà de l’Union européenne ;
  • la possibilité de financement par les OPCA de toute ou partie de la rémunération de l’apprenti durant sa mobilité, ainsi que les frais annexes ;
  • la mention par les CFA du contenu de la formation effectuée pendant la période de mobilité, afin de mieux valoriser ce type d’expérience.

Lire l’article sur Orientactuel